Qu’est-ce qu’un pont thermique ? Quel impact sur votre maison et comment les traiter ?

Qu’est-ce qu’un pont thermique ? Quel impact sur votre maison et comment les traiter ?

Afin de réguler votre chauffage intérieur et garantir une meilleure isolation, il est important de repérer les ponts thermiques qui sont les principales causes de déperditions de chaleur. Mais qu’est qu’un pont thermique ? DL Menuiserie vous explique comment se manifeste un pont thermique, comme il apparaît et comment remédier à ce phénomène.

Le pont thermique : la hantise de l’isolation de votre maison

Le pont thermique se manifeste lors de la rencontre entre les pièces intérieurs et l’extérieur. C’est notamment le cas à la rencontre d’un mur intérieur avec le mir extérieur ou encore au niveau des canalisations.
Le pont thermique se  formalise également sur les murs froids qui sont en contact avec l’air chaud et humide de la maison. Cet air se refroidissant, la vapeur d’eau qu’il contient se dépose sous forme de microgouttelettes, comme la rosée du matin sur la terre et les plantes.
Le mur devient alors humide et encore plus conducteur, car l’eau conduit 25 fois mieux la chaleur que l’air. Cette conductivité accrue augmentera à son tour cet effet de pont thermique, ce qui accentuera la condensation… Résultat : la tapisserie qui se décolle, les tâches d’humidité, eau qui suinte au pied du mur, le salpêtre… De plus, la maison devenant plus humide, elle devient plus difficile à chauffer.

La condensation, résultat du pont thermique

Au-delà de cet aspect, savez-vous qu’environ 2/3 de tous les dommages causés par l’humidité en construction sont dus à la condensation ? Phénomène naturel, la condensation a lieu lorsque la différence de température entre l’air ambiant et les parois est si importante que l’humidité créée se transforme en gouttelettes sur les surfaces froides, comme les vitres et les murs, surtout s’ils sont mal isolés. Cela dénonce des problèmes importants (lieux mal ventilés, mauvaises isolations, mauvaise exposition, etc.), source de sinistres.

Dommages extérieurs

Lorsque le gel tombe sur des murs imbibés d’eau, l’eau se transforme en miniglaçons et l’augmentation de volume significatif de la glace fissure les murs et les enduits !

Moisissures

Selon le degré d’hygrométrie d’un support, différents types de moisissures peuvent apparaître. La première mesure préventive à leur multiplication consiste donc à éviter toute humidité excessive notamment en ventilant correctement les locaux.
Quand les moisissures apparaissent, il est déjà trop tard ! Ces biocontaminants courants des environnements intérieurs sont susceptibles de se développer sur tout type de support dès que les conditions favorables (température, teneur en eau du produit contaminé) sont réunies.
Ni animales, ni végétales, les moisissures sont des champignons microscopiques , naturellement présents à l’intérieur des bâtiments. Ce sont les spores, particules microscopiques de 2 à 20 µm de diamètre, qui constituent le vecteur de dissémination des moisissures dans l’environnement.
Or, ces micro-organismes sont des agents pathogènes importants dont le développement est susceptible d’engendrer de nombreuses pathologies :

  • Rhinite
  • Asthme
  • Toxi-infections dûes à l’inhalation de mycotoxines
  • Infections telles que l’aspergillose…

Pour tenter de réduire leur prolifération dans les logements, le laboratoire de microbiologie du CSTB a mis en place un protocole d’évacuation de la vulnérabilité des matériaux vis-à-vis des moisissures. En luttant contre l’apparition de pont thermique, vous lutterez contre l’apparition et la prolifération de ces champignons.

Conseils face au pont thermique

Évitez l’utilisation d’isolants imperméables à la vapeur d’eau tels que les polystyrènes expansés et extrudés, les polyuréthanes (ils empêchent la migration naturelle vers l’extérieur des gaz et de l’humidité)…
Choisissez des peintures microporeuses. Si vous souhaitez des peintures applicables à relief ou à enduit, vérifiez bien leur porosité (la plupart des peintures et enduits qui s’affichent comme « microporeux » ne le sont pas). Les produits formulés avec des liants acryliques et glycérophtaliques ne le sont pas non plus !
Pensez à les remplacer par des peintures 100 % naturelles, aujourd’hui à des prix équivalents ou inférieurs aux peintures synthétiques de la grande distribution. Ou mieux encore, fabriquez vous-même vos peintures à base de chaux et de caséine, c’est écologique, meilleur pour la santé et très économique.
Notre dernier conseil : aérez votre maison chaque jour

Prendre rendez-vous avec un conseiller !
09h
10h
11h
12h
12h30
13h
14h
15h
16h
17h
18h
Étape suivante
Étape précédente


Je recherche :

Nom / Prénom
Téléphone
E-mail
Adresse
Code postal
Ville / Commune

Nous vous confirmons votre demande de rendez-vous.
Un conseiller viendra à votre domicile le

à

au

En cas d'imprévu
Merci de contacter notre service commercial au 05 56 95 83 48

Merci de votre confiance

Parlons projet !

Devis Gratuit
05 56 95 83 48
Votre nom

Votre ville/commune

Me contacter par

Votre mail*

Votre téléphone*

Votre recherche